Club des Sciences Hermétiques

Ecole d'Astrologie, de Tarologie et de Cartomancie pour les débutants et les initiés !
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 quelques mots...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: quelques mots...   Jeu 23 Fév - 18:57

à propos du Grand Jeu de Mademoiselle Lenormand, je rassemble ici tout ce que j'ai pu déjà écrire par-ci ou par-là...

La place de la cartomancie dans le Grand Lenormand.

la cartomancie semble première dans l'approche de ce jeu. C'est en effet
par ce biais qu'on va nommer les cartes (ex. le 6 de cœur, pour désigner
la dernière carte du IIIème secteur : la Science hermétique), et dans
le livre de Mlle Lenormand (écrit par elle, je suppose?) : Grand Jeu de
société et pratiques secrètes de Mademoiselle Le Normand, dans le
premier chapitre : "Explication et valeur des cartes", c'est dans cet
ordre (en commençant par le Roi de trèfle) qu'elles sont présentées.

Il semble que Mlle Lenormand leur donnait une valeur bien particulière,
et, par rapport à la signification cartomantique qu'on peut trouver dans
les livres sur le Grand Jeu, mais aussi dans les livres de cartomancie,
on constate des écarts.
Ma question est simple : que faire de ces écarts? S'en tenir strictement à ce que Mlle Lenormand a écrit? (encore une fois, si c'est elle qui a écrit le livre) - Tenir compte des
significations cartomantiques dépoussiérées dans les livres sur le Grand Jeu? - Partir des significations en cartomancie "traditionnelle"? - Appliquer ses propres intuitions et "ressentis"? (pour utiliser un mot à la mode dans les milieux ésotériques...

Prenons un exemple :

Le 8 de trèfle.

1. Dans le Grand Jeu de société... (interprétation de Mlle Lenormand)

Mariage

2. Sur le site Dame de Trèfle (interprétation qui me semble assez "traditionnelle")

Jeune fille aux cheveux bruns ou noirs (soit
la consultante ou une personne avec qui le consultant/la consultante
s'associera), ou une petite somme d'argent. A côté d'une carte néfaste :
une rupture, un divorce ...
Droite : Personne gentille et agréable.
Renversée : Jeune femme dont il faut se méfier.

3. Dans Florence Eymon, Le Livre de Lydia (interprétation entre traditionnelle et personnelle)

Jeune fille. Cadeau. Mariage. Association. Succès.

4.
Dans Carole Sédillot & Chantal Frelaut, B.A.-BA Le Grand Jeu...
(interprétation "dépoussiérée" dans un livre sur le Grand Jeu)

Présage de prospérité dans les affaires, gratification, jeune fille non désintéressée, pragmatique, matérialiste, fidèle.

Quelques réflexions.

Le sens des cartes donné par Mlle Lenormand a pour lui d'être en parfaite
adéquation avec l'univers symbolique qu'elle crée dans son Grand Jeu.
Mais cet univers reflétait son époque... et sa clientèle! Il est évident
qu'avec une carte comme le 5 de cœur, "Un homme d'état recevra des
propositions par l'entremise d'envoyés extraordinaires. ---Intérêts à
sauvegarder." celui qui chercherait dans l'interprétation par la Sybille
risquerait fore de rester perplexe...
Pourtant, ni la version "moderne" du B.A.-BA Mariage simple et agréable, organisé rapidement, ni l'interprétation "traditionnelle" du site Dame de trèfle Échanges
d'ordre affectif, propositions, affaires sentimentales diverses.
L'optimiste peut donc être de mise.

Droite : Sans surprise
Renversée : petits retards prévus ne semblent satisfaisantes, quand la question
posée va concerner un domaine particulier, autre qu'affectif.

Toutefois, certaines définitions apportent beaucoup : pour le 7 de carreau, Mlle
Lenormand parle de vicissitudes, là où la définition "traditionnelle"
dit : Discussions, débats peu agréables. Quelques désagréments à
prévoir.
Droite : Colère.
Renversée : Répercussions favorables.,
et où Le Livre de Lydia donne : Colère. Conflit. Déception, et le
B.A.-BA, un Pêle-mêle de tout ceci : On commence à récolter ce que l'on a
semé, gain au jeu, discussions, vicissitudes.
Sachant que la vicissitude est "une révolution, un changement des choses qui se
succèdent", et qu'elle signifie "l'instabilité, la mutabilité des choses humaines", la présence de ce seul mot, assez abstrait et pouvant recouvrir beaucoup de choses, mais qui se concentre sue un seul sème, celui d'instabilité, sera sans doute beaucoup plus efficace, tout en
apportant une dimension absente chez les autres, qui ont des applications plus concrètes.

Il faudrait passer à la loupe les 52 cartes pour en tirer tout le profit qu'il semble possible d'y trouver. Mais au-delà, il peut être intéressant de constater à quel point le Grand Jeu, qui se situe au confluent de diverses mancies (numérologie, astrologie, géomancie, symbolisme-historico/mythologique, langage des fleurs et cartomancie... j'en oublie sans doute -et les constellations?) à quel point, donc, un tel jeu reste lié à ce qui l'a mis au monde : la cartomancie. (On pouvait s'en douter, par identité du support : les cartes, et aussi par la biographie de la pythonisse, qui a débuté avec elles...)

Et vous, quelle place réservez-vous à la cartomancie dans vos interprétations du Grand Jeu?


Elle avait trop fumé le tapis persan.


Ces cartes, pour les interpréter, font donc appel à diverses
compétences, qui étaient celles de la créatrice (fascinée, depuis son
enfance, par l'Iliade et les nombres)

Cartomancie (qu'on
ne présente plus). Astrologie. Mythologies grecque, romaine et, en
proportion moindre, égyptienne. Langage des fleurs (elle s'est servi du Dictionnaire emblématique des Fleurs
pour faire ses bouquets et rédiger les sentences qu'elle employait pour
terminer la lecture d'une carte. Géomancie (une de mes passions).
Arithmomancie où les lettres équivalent à des nombres, (elle a utilisé
la Roue de Pythagore, mais aussi l'Alphabet numérique et cabalistique
d'Hisler.) Kabbale et science des nombres, donc, en particulier dans
ses tirages, où à partir de la valeur chiffrée des nom, prénom, date de
naissance, année, jour, la pythonisse se targuait de pouvoir prédire des
événements. Ouranomancie (observation du ciel) avec les constellations
et les cartes à étoiles. Magie pour finir, (cartes qui indiquent des
"fatalités" et pratiques rituelles pour les annihiler : les Talismans).
J'en oublie sûrement!

Je termine ma phase d'approfondissement de l'étude du Grand Lenormand.
Après avoir passé au peigne fin la signification des cartes des cinq
secteurs, j'étudie les "travaux pratiques" si on veut : les différents
tirages proposés par les livres. Les exemples qui suivent seront
principalement pris dans le livre de Dicta et Françoise : Le Tarot de
Mademoiselle Lenormand.

C'est dans ce dernier livre qu'on trouve
le plus de tirages hérités de la pythonisse : entre calculs savants,
Roue de Pythagore et autres cartes à Etoiles et Talismans... c'est toute
l'âme du XIXème siècle balbutiant qui s'y reflète! On est d'emblée
replongés dans l'atmosphère expérimentale du baquet de Mesmer, de
Cagliostro et des tâtonnements de Lavater... entre magnétisme,
physiognomonie et phrénologie, il n'y a pas que la Cabbale, la
numérologie et Etteila (pour faire -très- vite!) qui sont présents dans
ce jeu!
Lire le détail de ces tirages (La Rose des Vents!), c'est
entrer dans le cabinet de consultation de cette Sibylle, et, en en
sortant, se demander si, vraiment (l'Orient, et l'Egypte étaient à la
mode du temps), elle n'avait pas trop fumé le tapis persan dans son
narguilé...


Pour faire le point.


je voudrais ici faire une sorte de bilan provisoire et personnel sur le Grand Jeu de Mademoiselle Lenormand.
Après
avoir repris l'étude de ce jeu de façon intensive sur une dizaine de
jours, je le connais un peu mieux. Encore une fois, ce n'est qu'un
palier : j'attends encore pour début Mars deux ouvrages sur ce Grand
Jeu, par exemple, et je compte bien me procurer à terme l'ensemble des
ouvrages sur la question, disponibles dans le commerce (il m'en restera
trois à acquérir, moins importants, d'après les revues -Iris, toujours -
que j'ai lues ici).

J'ai procédé à un rapide tour d'horizon des
52 cartes, pour déterminer lesquelles sont positives, neutres ou
négatives. C'est rapide, arbitraire et à nuancer fortement par
l'entourage des cartes dans un tirage, et par les aptitudes et le
caractère de celui/celle qui interprète. Néanmoins, je suis parti d'une
hypothèse théorique : telle ou telle carte serait en elle-même et pour
elle-même positive, neutre ou négative, et ainsi entrer dans une ou
l'autre des catégories. Encore une fois, on sort ici du domaine
strictement divinatoire (de la praxis, si on veut) pour s'en tenir au
domaine quasi statistique.


Pour évaluer, je me suis servi des
définitions des cartes dans un manuel "classique" (Dicta), pas à
orientation psychanalytique. Rapide évaluation :

sur 52 cartes,

18 positives
20 négatives et
14 ambiguës (dans leur message ou selon l'entourage)

Dans
chaque tirage, 3 chances sur 5 d'avoir un tableau sombre ou douteux, et
ceci est amplifié dans les tirages avec de nombreuses cartes (plus de
chances statistiques que les cartes vraiment inquiétantes sortent).


On peut toujours ergoter sur l'appartenance de telle carte au domaine - ou
neutre, ou au domaine neutre ou +, dans un sens comme dans l'autre
d'ailleurs...

les plus favorables : ♦ (avec 6 cartes) ♥ (5 cartes) ♣ (4 cartes) ♠ (3 cartes)
les plus défavorables : ♥ (6 cartes) ♦ et ♠ (5 cartes chacun) ♣ (4 cartes)
ambiguës
-message positif, mais réticences ou conditions, message négatif, mais
possibilités d'évolution : ♣ et ♠ (5 cartes chacun) ♥ et ♦ (2 cartes
chacun)

Tout cela a été comptabilisé assez rapidement, et pour
information seulement (sans entrer dans des discussions : chaque carte a
une résonance particulière qui dépendra aussi de celui/celle qui
interprète, je tenais à le répéter).

Quelques réflexions...

Deux surprises : je m'attendais a priori à ce que les ♥ remportent la palme
des cartes favorables; c'est les ♦ qui sont les plus nombreux. Idem pour
les cartes défavorables les ♠ sont, et à égalité avec les ♣ brillants
deuxièmes, tandis que la pompon revient... aux ♥ Tout ceci rejoint les
réflexions sur la place de la cartomancie dans le Grand Jeu déjà
ébauchées ensemble sur ce forum.

Mon sentiment.


On va dire qu'il y a des supports plus abordables, et tout aussi efficaces que
ce Grand Jeu de Mlle Lenormand... pour le domaine strictement
divinatoire. Mais ce que ce Grand Jeu ajoute, dans les tirages à visée
psychologique ou psychanalytique, c'est la base mythologique de presque
chaque carte : c'est très porteur de sagesse et de vérité, et on peut
creuser l'interprétation symbolique conjointement à l'étude
psychanalytique. Même les cartes qui ne sont pas franchement
mythologiques sont toutes très riches de symbolisme (je pense en
particulier aux animaux, à la nature...)

Son esthétique dentelles de Calais et XIXème siècle balbutiant me perdra, je le sens bien : je ne peux pas lui résister

Et il est délicieusement hyperbolique : ce ne sont que traîtrises, âmes
noires et autres coups du sort, vérifiables en grands et petits sujets,
mâtinés de force constellations vues depuis le balcon de quelque
coupable boudoir baignant dans les effluves d'odoriférants bouquets...

En un mot, je suis conquis


5-4 : commentaire sur la méthode.



le tirage de cinq cartes en ligne semble particulièrement adapté au Grand
Jeu de Mademoiselle Lenormand. Mais un flou subsiste souvent quant à la
méthode suivie (pour faire vite, les interrogations portent sur le sens à
attribuer à chaque place dans le tirage).

Le B.A.-BA, ainsi que le petit livret fourni avec le Grand Jeu, proposent une méthode linéaire :

1 - 2 - 3 - 4 - 5

où 1 et 2 concernent le passé, 4 et 5 le futur et l'issue, et 3 le
consultant (dans le cas où la carte consultant, quand ce n'est pas les
deux cartes! ne sort pas)

Sur son SITE, Moony propose donc une méthode 5-4, et l'agencement des cartes y est différent :

3 - 1 - C/5 - 2 - 4

C'est sur ce tirage que je voudrais me pencher.

Les avantages d'un tel tirage :

Ils sont doubles : tout d'abord, l'ajout de quatre cartes va permettre de
mettre une nuance sur une teinte de base (les cinq cartes initiales). Il
est bien évident que ces quatre cartes, ainsi que la coupe, auront une
pondération moindre, par rapport aux cinq cartes du tirage. Ensuite, par
rapport au tirage linéaire, il permet une plus grande souplesse dans
l'interprétation -la linéarité, manifestement brisée, force l’œil à
parcourir le tirage en tous sens. De plus, les cartes #5 (qui recouvre
le consultant) et #3 (l'origine du problème qui se fait encore sentir
dans le présent, carte maîtresse du jeu), ainsi que les
cartes-personnages (selon la cartomancie, ex. Dame ♠) vont ici être des
cartes autour desquelles les autres analyses vont pouvoir s'articuler.

Une interprétation plurielle :

I. analyse temporelle : passé-présent (cartes 3-1), futur-issue (cartes 2-4), synthèse-évolution (carte 5)
II. analyse des personnages : ce qu'ils regardent, ce qu'ils font, ce qu'ils se "disent"
III.
analyse de la situation : problème (carte 1), origine du problème
(carte 3), éléments qui aident ou contrarient (carte 2),
solution-évolution (carte 4), synthèse-conclusion (carte 5)

Ces trois analyses combinées nécessitent une certaine souplesse de la part
de celui qui interprète. On passe effectivement d'une situation où la
place des cartes leur donne un sens, à une autre situation où il va
falloir assigner un sens, en fonction du rapport des cartes entre elles,
et de la place respective qui est la leur! L'analyse temporelle, assez
classique, est quasi linéaire; celle des personnages, directement
héritée des méthodes de la cartomancie, demande de regarder dans tous
les sens, elle est plus émotionnelle si on veut; tandis que celle de la
situation, étiologique, s'adresse à la raison et, après une évaluation
des forces en présence, permet de donner au consultant des moyens
objectifs de regarder le problème et de pallier les obstacles et autres
blocages qui s'y profileraient.

La rencontre entre ce tirage et le Grand Jeu :

Les cartes du Grand Jeu sont d'une telle richesse qu'un tirage à la fois
aussi simple (cinq cartes importantes) et aussi subtil (coupe et quatre
cartes qui viennent enjoliver de détails les analyses du premier jeu,
lectures dans tous les sens) ne pouvait que lui convenir : aux lectures
plurielles du tirage, on ajoutera celles, ô combien plurielles aussi!
des cartes pour tenter de faire émerger une réponse, la plus riche
possible, à l'interrogation initiale et au tirage qui se propose d'y
plonger un regard.

Voilà, en espérant avoir apporté un peu à cette section consacrée au Grand Lenormand que j'aime tant...


Dernière édition par Lothar le Ven 24 Fév - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Serenity
Paix intérieure
Paix intérieure


Féminin
Localisation : Marche dans la lumière

MessageSujet: Re: quelques mots...   Jeu 23 Fév - 22:20

Et vous, quelle place réservez-vous à la cartomancie dans vos interprétations du Grand Jeu?

pour ma part, il m'a bien fallu 10 ans pour me l'approprier et autant pour le manipuler - j'avais eu un coup de coeur , lorsque je l'ai acquis, car il appréhendait les constellations et la mythologie - puis, je l'ai lâché sans aucune autre forme de procès tellement je le trouvais fastidieux dans son utilisation

en bref, je n'étais pas prête

Quant à la place que je lui réserve dans son utilisation, la mm qu'avec les autres : le ressenti et le questionnement sur le pourquoi, les cartes ont choisi celle-ci et pas une autre pour exprimer leur message

Quant la place que je réserve à la cartomancie dans mes interprétations du Grand Jeu et, si tu entends par là, est ce que je me sers de l'interprétation de base pour l'utiliser ; ma réponse est oui pour la mythologie - après, je suis mon intuition et cherche à comprendre pourquoi ai-je tiré celle-ci plutot qu'une autre

il s'agit d'une utilisation très personnelle

bonne journée et merci pour ton apport

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://enqueteshistoriquesbyastro.over-blog.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: quelques mots...   Jeu 23 Fév - 22:27

merci à toi pour ce commentaire



ce Grand Jeu est troublant, effectivement (il a été créé à une période que je connais assez bien -1795 - 1849 pour situer- et il en est le reflet!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: quelques mots...   Ven 24 Fév - 6:40

Merci pour ce partage...ces rare les gens qui partage à notre époque...c'est très gentils !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: quelques mots...   Ven 24 Fév - 8:18

Attention à la signification de la cartomancie du 19e siècle qui n'est pas la même que celle d'aujourd'hui, d'où ces discordances.

Déjà, de nos jours, certains auteurs ne donnent pas la même interprétation, comme pour les pensées qui seraient symbolisées par le 7 de cœur, d'autres désignent le 7 de trèfles.

Anciennement, le Valet de carreau était un militaire, tandis que c'est un messager actuellement.
L'As de pique représentait l'amour (on retrouve d'ailleurs cette concordance dans la Sibylle des Salons où l'as de pique et amour sont associés), tandis qu'il représente les contrats ou papiers d'affaires maintenant.


Pour ma part, l'élément prépondérant est le sujet central.

Certes, la cartomancie est un élément important.
Quant à la dénomination des cartes, je la voie comme une commodité de citer la carte par sa valeur cartomantique plutôt que par une valorisation particulière de cet élément.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: quelques mots...   Ven 24 Fév - 10:14

@labiche : un plaisir

@eva : je ne dis pas autre chose, et le livre que je cite donne les définitions de Mlle Lenormand, bien différentes de celles de la cartomancie contemporaine. certaines sont inexploitables (je me demande même si elles ne l'étaient pas à l'époque!) : 6 ♦ "cette carte indique une telle noirceur qu'elle peut aller jusqu'à démasquer un criminel"
dans les livres de cartomancie actuels, on trouve des scories du sens du XIXème siècle : j'y ai déjà lu le Valet ♦ en militaire (Caroline Leroy, qui analyse le personnage d'Hector, figure du combattant, et qui établit un lien entre les carreaux et les piques avec les armes...)
ta référence à la sibylle des salons me semble fondamentale! (en plus, un jeu que j'aime beaucoup, avec le livre du destin...)

à+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: quelques mots...   Lun 27 Fév - 5:12

Lothar a écrit:
@labiche : un plaisir

@eva : je ne dis pas autre chose, et le livre que je cite donne les définitions de Mlle Lenormand, bien différentes de celles de la cartomancie contemporaine. certaines sont inexploitables (je me demande même si elles ne l'étaient pas à l'époque!) : 6 ♦ "cette carte indique une telle noirceur qu'elle peut aller jusqu'à démasquer un criminel"
dans les livres de cartomancie actuels, on trouve des scories du sens du XIXème siècle : j'y ai déjà lu le Valet ♦ en militaire (Caroline Leroy, qui analyse le personnage d'Hector, figure du combattant, et qui établit un lien entre les carreaux et les piques avec les armes...)
ta référence à la sibylle des salons me semble fondamentale! (en plus, un jeu que j'aime beaucoup, avec le livre du destin...)
En fait, pour mon exemple, je me suis plantée, l'as de pique figurant l'amour, c'est dans le Livre du destin et pas dans la Sibylle des Salons !!!

à
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: quelques mots...   Lun 27 Fév - 5:20

le plus important ici, c'était la référence à l'époque, par rapport à l'évolution des définitions/mentalités (et les deux jeux doivent être assez proches)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quelques mots...   

Revenir en haut Aller en bas
 
quelques mots...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour, quelques mots pour me décrire.
» Quelques mots arabes
» Qu'est-ce que le taoïsme ? En quelques mots.
» juste pour dire quelques mots au sujet des réveillons en ce qui me conserne!!
» Quelques mots pour me présenter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Sciences Hermétiques :: Mlle Lenormand :: Le Grand Lenormand-
Sauter vers: